A la recherche du WHY perdu


C’est l’histoire d’un homme qui passe près d’un chantier.

Trois maçons sont en train de travailler. 

Il demande au premier : « Qu’êtes-vous en train de faire ? ».

L’ouvrier répond : « J'empile des pierres ».

Le deuxième, auquel il pose la même question, lui répond : « Moi, je contruis un mur ». 

Quand il demande au troisième « Qu’êtes-vous en train de faire ? », celui-ci lui répond :
«Je construis une cathédrale».

 

A la recherche du « why » perdu

Autour de moi, j’entends beaucoup de personnes démotivées par leur boulot : de plus en plus de frustrations, de non-sens, de fatigue, de désarroi et de maladies. Et la même question revient systématiquement : « oui, je pourrais quitter mon boulot , j’en (c)rève… mais pour faire quoi ? »

 

Pendant longtemps je me suis posé la même question. Quitter oui, mais pour quoi faire? Partir oui, mais partir où?

 

Tant que l’on se pose la question du « Quoi », on ne trouve pas vraiment de réponse.

 

Elle nous ramène aux contraintes pratiques, aux « oui, mais… », aux peurs de se lancer et de se tromper, de tout plaquer et de tout détruire et finalement de se retrouver dans une situation encore pire. Oser devient insurmontable parce que le « Quoi » est flou… Oser devient la réalité des autres, de ceux qui ont « du courage »… 

 

Mets-toi en route !

Depuis toujours, j’avais rêvé de gagner ma vie en faisant ce que j’aimais le plus : écrire des histoires. Et presque toute ma vie, j’ai pensé que gagner de l’argent en écrivant passait d’office par la publication de romans à succès. Alors que pendant tout ce temps, je rédigeais des articles, des communiqués de presse, des dossiers, des rapports, des publications, des scénarios, des discours et des présentations pour faire la promotion de la mobilité durable… tout en rêvant au roman que je publierais un jour. Vous voyez où je veux en venir ?

 

Après mon licenciement, je voulais donner du sens à ma nouvelle vie. Ecrire ? Ecrire un bouquin, mais sur quoi ? Je faisais le tour du monde depuis mon canapé pour trouver un nouveau job qui ait du sens : projet humanitaire, coopération au développement ? Je restais bloquée sur le « Quoi » et le « Comment » ? Et je voulais absolument savoir avant de bouger le petit doigt.

 

 

Un jour, quelqu’un m’a dit : « mets-toi en route et tu verras bien où ça te mène ». Alors, j’ai fait un pas, puis deux, puis trois… Sans carte, ni destination… J’ai suivi mon intuition et j’ai fait de belles rencontres…

 

Une évidence inattendue

Depuis deux ans, j’interviewe des entrepreneurs pour décoder avec eux ce qui fait qu’ils sont uniques, au-delà de leur parcours professionnel et de leurs compétences, de leur cv. Chaque fois c’est un sourire, une révélation, … voire un soulagement. Puis j’écris leur profil pour mettre en lumière qui ils sont vraiment et donner envie à leurs clients potentiels de venir chez eux. Ce sont des moments d’écoute et de partage extraordinaires… Autant dire que je m’éclate et au final, c’est comme s’ils se voyaient dans un miroir « transformant ». Ensemble, nous faisons émerger le sens (le «pourquoi») de leur entreprise…

 

Tous ont le désir de faire du bien, de contribuer à quelque chose de plus grand qu’eux, de changer le monde, ici et maintenant.

 

 

Aujourd’hui, je n’écris pas de roman et ça me va bien. Aujourd’hui, je gagne ma vie en faisant ce que j’aime le plus : écrire des histoires. Des histoires de vraies personnes avec des projets concrets et utiles et je contribue à quelque chose de plus grand que moi, qui est le quelque chose de plus grand qu’eux…

 

Moralité

Nous sommes tous des bâtisseurs de cathédrale… qui s’ignorent.

 

Parfois nous vivons déjà notre rêve ou notre « pourquoi » sans nous en rendre compte. Il a juste pris une autre forme que celle que l’on imaginait.

 

Moralité 2

Que nous ayons trouvé notre « pourquoi » ou pas, il ne vient pas de lui-même comme une révélation en restant sur son canapé, nous le découvrons en marchant !

 

 

 

Cf. « Commencer par le pourquoi », Simon Sinek